Site Overlay

Vous aimez bricoler ? Faites-le en toute sécurité !

Le bricolage est par essence une nécessité. En effet, il s’en trouvera très peu parmi nous qui, au cours de leur existence, seront épargnés par la nécessité de réparer eux-mêmes une avarie ou un défaut. Mais cette activité accède heureusement dans bien des cas au rang d’un loisir. Le plaisir de façonner, personnaliser, améliorer les choses existantes, dans son environnement et pour son entourage. A tel degré que sont nombreuses les enseignes commerciales spécialisées dans le domaine, et dorénavant aussi les sites internet dédiées. C’est donc une activité largement partagée par le commun pour lequel cependant reste un impératif : celui de la sécurité.

La mesure

La mesure n’est pas l’apanage seulement des règles, des niveaux et des mètres, non, le bricoleur doit être lui-même capable de mesure. On ne parle pas là non plus d’estimer à l’œil ou avec une quelconque partie de son corps : il s’agit ici de l’aptitude. Celle que l’on doit requérir lorsqu’on envisage d’engager des travaux. La mesure de soi et de ses compétences. Suis-je à la hauteur d’effectuer seul cette tâche ? Ai-je suffisamment de savoir et de pratique ? Voilà la première étape par laquelle passer pour s’épargner bien des dangers. Elle requiert cette autre qualité indispensable en bricolage qui est l’humilité. Rien ne saurait plus vous exposer à un accident que de vous lancer d’une manière impulsive et déraisonnée dans des travaux dont l’ampleur vous submergerait et dont vous ne maîtriser pas tous les aspects, et donc tous les risques. À l’exemple des travaux d’électricité—un domaine ô combien délicat—tout comme la plomberie, la mécanique ou la couverture de votre maison.
Si l’on ne peut définitivement se résoudre à demander les services de professionnels, la moindre des choses est de passer outre l’orgueil, pour demander conseil ou de se faire aider par un tiers de confiance déjà aguerri.

Sécuriser son environnement

Bricoler est un exercice de concentration. Surtout lorsqu’il s’agit de manipuler des outils dangereux (lequel ne l’est pas ?). En conséquence de quoi il importe de s’éviter les distractions. La meilleure manière de procéder reste celle de s’isoler. Avant d’attaquer un travail à la scie-sauteuse, mieux vaut s’assurer que la porte de l’atelier est close et que personne ne viendra vous tirer l’épaule, ou que votre chien ne vienne se ruer dans vos jambes. De fait, les risques encourus lorsque l’on évolue dans le périmètre d’un chantier ne concernent pas tant l’ouvrier, qui connait à minima son environnement, que l’importun qui s’y est introduit et n’a rien avoir avec ce qui s’y fait, mais qui est tout disposé à faire de malencontreuses expériences. Tel le jeune enfant, l’ami trop curieux.

La tenue adéquate

Même si leur confort est irremplaçable, il serait malvenu d’envisager le bricolage en charentaises, mains nues, en bas de pyjama et tee-shirt à manches courte. L’emploi d’outil implique que ceux-ci peuvent vous échapper des mains pour heurter vos orteils, quand ce n’est pas vous couper, percer ou brûler par accident. Idéalement, chacun devrait avoir à disposition à domicile un bleu de travail, des gants, des lunettes et des chaussures de sécurité. En matière d’habillement de travail, ainsi que tous ce qui touche à la sécurité, mieux vaut en faire plus que pas assez. Si l’on est vraiment précautionneux, on s’imposera donc les vêtements de sécurité conçus aux normes édictées par le code du travail. Équipé de la sorte, vous vous épargnerez bien des déconvenues. Et vous profiterez de votre loisir préféré dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *